Comment développer l’harmonie chromatique d’une image ?

Photographie - Biarritz - Mariage - Côte Basque - Donosti - évènementiel - Pays basque - Landes - Claudie Labbe - Donosti

Les palettes de couleurs utilisées dans les films célèbres font partie de leur identité. Elles interprètent l’humeur des personnages mais permettent aussi d’orienter notre regard, de créer du contraste et des émotions. Deux couleurs opposées telles que le bleu et l’orange permettront de focaliser le regard et de créer du contraste. Pour des ambiances mélancoliques et pour souligner le côté dépressif des personnages, les couleurs sont désaturées pour ne pas apporter trop de gaieté. Le décor et la lumière générale quant à eux vont être assombris. A titre d’exemple, le film Into The Wild se compose de couleurs très neutres et de gammes de gris. On peut reconnaître un extrait de Jurassic Park grâce à ses tonalités prononcées de verts et de bleus.  Dans la série Peaky Blinders, on notera une dominante de bruns et bleus foncés. Les comédies romantiques utiliseront des teintes douces comme le lilas, le rose et le beige. Certains réalisateurs en ont même fait leur marque de fabrique et leur patte graphique ! Jean-Pierre Jeunet et le jaune-vert, Francis Ford Coppola et le sépia, Tim Burton et les tons bleu-nuit, Wes Anderson et les tons rouges et rosés.

Créer une palette de couleurs est un processus difficile car il est facile de dire quand une composition de couleurs nous parait séduisante mais difficile d’en expliquer le pourquoi. Néanmoins, analyser et étudier ces teintes me permet d’aiguiser mon regard et de les appliquer en post-production. L’image doit raconter une histoire et en fonction de cette histoire une gamme de couleurs sera appliquée qui la rendra contrastée, colorée avec des tonalités punchies, néo-rétro, ou bien naturelle.